Lorsque vous apprenez que vous êtes enceinte pour la première fois, un million de choses vous traversent l’esprit. Soudain, vous remarquez les enfants qui vous entourent. Vous les observez comme jamais auparavant et vous commencez à penser au comportement de votre bébé. À un moment ou à un autre, la panique s’installe lorsque vous réalisez que vous pourriez avoir un bébé difficile.

Vous repensez alors à votre enfance et demandez à vos parents comment vous vous êtes comporté étant bébé. Vos pires craintes deviennent réelles lorsqu’ils vous disent que vous leur avez donné des cheveux gris… Il peut être fatiguant de s’occuper d’un bébé difficile, et le stress ne vous fera aucun bien. Heureusement, nous avons quelques conseils pour vous aider.

La cohérence entre les parents

L’une des clés pour faire face à un bébé difficile ne commence pas avec votre bébé. Elle commence avec vous et votre conjoint. Vous avez tous deux été élevés différemment et vous avez chacun votre idée de la façon d’élever votre enfant. La vérité est que vos points de vue peuvent être très différents.

Pour réduire au minimum les désaccords, vous devez vous asseoir et décider de règles parentales spécifiques avant la naissance du bébé. Au moins, lorsque votre bébé sera difficile, vous disposerez de bases solides, ce qui vous permettra de mieux faire face aux difficultés. Vous serez en mesure de prendre des décisions judicieuses et de maintenir la paix au sein de votre foyer.

Votre confort passe avant tout

Certains diront que vous devez mettre votre bébé dans sa chambre dès le départ, et d’autres que le bébé devrait être avec vous dans le lit, ou au moins dans votre chambre. Il n’y a rien de mal à écouter les conseils des autres parents, mais en fin de compte, c’est vous qui devez élever votre enfant.

C’est là que vous et votre conjoint devez décider de ce qui vous convient le mieux. Si vous pouvez vivre avec un enfant collant qui ne veut pas quitter votre chambre, alors c’est votre décision. Si vous souhaitez que votre enfant devienne indépendant et se débrouille seul dès son plus jeune âge, vous pouvez opter pour une chambre séparée. En fin de compte, c’est votre santé mentale qui est en jeu, et vous êtes les seuls à pouvoir décider de votre mode de vie.

« Qui aime bien, châtie bien »

Dans l’éducation que vous donnerez à vos enfants, certains comportement pourront les amener à être difficiles, au contraire vous pouvez les encourager à ne pas l’être. C’est une combinaison de vos personnalités respectives et de ce que vous autorisez. Vous devez vous rappeler que vous êtes les parents et que vous pouvez prendre des décisions au nom de votre enfant. Si vous laissez votre enfant prendre vos décisions, vous avez perdu la moitié de la bataille.

Les enfants difficiles crieront et piqueront des colères, mais en tant que parents, vous pouvez montrer à votre enfant qu’en faisant des histoires, il n’obtiendra pas forcément ce qu’il veut. Les enfants auront tendance à tout faire pour obtenir ce qu’ils veulent. L’obéissance n’est pas une chose avec laquelle nous sommes nés, c’est quelque chose à laquelle on se plie et qui s’apprend au cours de la vie.

Établir une routine

Pour certains enfants il sera beaucoup plus facile que pour d’autres de prendre de nouvelles habitudes. Mais la routine est la meilleure amie de votre enfant (et de votre santé mentale). Elle crée une attente chez votre enfant et, sans qu’il le sache, il commence à obtenir ce qu’il veut parce que vous lui avez appris ce qu’il veut.

Vous leur avez appris qu’ils prendront un bain à un moment de l’après-midi. Vous leur avez ensuite appris qu’après le bain, ils mangeront et qu’ensuite ils iront dormir.

Au début, ils vont crier, pleurer et se battre contre ce que vous voulez qu’ils fassent, mais si vous persistez et combattez l’instinct maternel de céder, vous gagnerez cette mini-bataille. Votre compagnon sera un soutien essentiel.

Installer un moniteur visuel est un excellent moyen de vous assurer une tranquillité d’esprit. Vous pourrez alors voir que le bébé ne fait que lutter contre le sommeil et finira par s’endormir.

Le plus grand secret est la persévérance : soyez aimante mais ferme, et prenez soin de vous.