Lorsque vous accouchez de votre premier enfant, votre monde est bouleversé. Les enfants sont fantastiques et aucun mot ne peut décrire le lien entre un parent et son enfant. C’est bien ça qui rend le sevrage si difficile pour l’un comme pour l’autre...

Cependant, on sait bien que ce ne sont pas que des contes de fées et des moments heureux. Les parents doivent faire face à de gros problèmes en cours de route, surtout lorsque leurs enfants sont encore bébés. Le sevrage est probablement l’une des questions les plus difficiles à régler quant aux nourrissons, et plus vite on s’en occupe, mieux c’est.

Qu’est-ce que le sevrage ?

En termes simples, le sevrage consiste à habituer une personne à quelque chose ou à lui faire faire autre chose que ce à quoi elle est habituée. En ce qui concerne votre bébé ou votre nourrisson, il s’agit simplement de l’habituer à la nourriture plutôt qu’au lait (maternel ou maternisé). Pour les tout-petits, ce sera les défaire de leur doudou ou d’une habitude telle que venir dormir avec vous la nuit, par exemple.

Il existe plusieurs manières de sevrer votre enfant de quelque chose, mais vous constaterez que le sevrage de vos enfants peut être aussi difficile que celui d’un toxicomane. L’une des principales raisons est que les bébés s’attachent à la tétée car ils y trouvent du réconfort, c’est le même attachement que celui à leur doudou par exemple.

Pourquoi sevrer votre enfant ?

Tout d’abord, bien que le lait maternel contienne suffisamment de nutriments pour garder les bébés en bonne santé, au bout d’un moment l’allaitement vous fatiguera d’une part et il arrivera d’autre part un moment où bébé aura besoin de plus de nourriture. À ce moment-là, il devient agité et semble pleurer tout le temps. C’est juste parce qu’il a faim.

Suçoter un doudou n’est pas la meilleure chose pour le développement de la bouche de votre enfant. Si vous ne sevrez pas votre bébé de la tétine ou du sein, cela pourrait entraîner des problèmes dentaires à l’avenir. En-dehors de ceux-ci, les bébés commencent à développer une dépendance à la tétine et luttent pour se calmer sans elle. Il en va de même pour les autres objets dont votre enfant devient dépendant, comme une couverture ou une peluche.

En sevrant vos enfants des objets dont ils sont dépendants, vous leur apprenez à être plus satisfaits et à gérer leur frustration, plutôt que de les pousser à se réfugier dans quelque chose ou de les orienter vers un mécanisme de fuite.

Quand faut-il sevrer son enfant ?

Malheureusement, il n’y a pas de réponse claire à cette question car les enfants sont différents et les mécanismes ou objets dont ils doivent être sevrés arrivent à des stades différents. Vous devez donc être vigilant et surveiller le comportement de votre enfant.

Il faut être en mesure de repérer les moments où la dépendance à quelque chose commence à se former. C’est alors le moment approprié pour entamer le processus de sevrage. Mais attention, le chemin peut être long et difficile.

Comment faut-il sevrer son enfant ?

En ce qui concerne la nourriture, la route n’est généralement pas si raide, sauf si votre enfant est difficile sur la nourriture. La seule chose dont vous devez toujours vous rappeler est que vous savez ce qu’il faut faire et que votre enfant mangera tout ce que vous lui donnerez s’il a assez faim. Cela ne veut pas dire que vous devez affamer votre enfant. Le processus doit être graduel et il y a de fortes chances que vous rencontriez quelques difficultés.

La clé est de ne jamais abandonner. Lorsqu’il s’agit d’objets auxquels votre enfant s’est attaché en grandissant, le jeu est un peu plus difficile. Vous pouvez imaginer comment les adultes se comportent lorsque vous leur retirez la substance à laquelle ils se sont habitués. Les enfants ne sont pas différents : ils expriment leur désapprobation par des crises de colère et des cris. Encore une fois, vous êtes le parent et vous devez faire face aux pleurs – vous trouverez dans notre autre article quelques conseils pour faire face à la crise et aux caprices.

Progressez petit à petit, enlevez l’objet pour une durée plus courte et si votre enfant est assez âgé, mettez en place un système de récompense. Au final, vous serez reconnaissant de l’effort que vous avez fourni.